Soul Body

TU M’INSPIRES : DE DIOR À BLISS YOU!

«TU M’INSPIRES : DE DIOR À BLISS YOU!»
Parler d’humain, de vrai, de réalisations et de passions. JolieSoul met en lumière une personnalité unique qui a su capter son attention. Rencontre avec Leila Echchihab, fondatrice de Bliss You.

Parler d’humain, de vrai, de réalisations et de passions. JolieSoul met en lumière une âme unique qui a su capter son attention. Rencontre avec Leila Echchihab, fondatrice de Bliss You .

Après avoir fait une grande école de commerce à Lyon, Leila Echchihab débute chez Dior aux Innovations Marketing. Passionnée de beauté et de cosmétiques, elle adore son boulot et la marque pour laquelle elle travaille. Pourtant, avant l’âge de 30 ans, la vie décide autrement et Leila fait un burnout qui bouleverse tout. «Ce n’était pas un burnout radical du genre je me lève un matin et je n’arrive plus à bouger de mon lit. C’était graduel. Au fur et à mesure, je réalisais que je n’avais plus le goût de venir bosser alors que j’aimais ton travail, je réalisais que ça bouffait ma vie et que je passais plus de temps avec mon équipe qu’avec mon amoureux, ma famille ou mes amis.», raconte-t-elle.

Même si elle est fière de son statut, ce rejet du système lui fait prendre conscience que cette vie ne lui convient plus. «Je n’arrivais pas à trouver l’équilibre. Je recherchais un sens à ma vie, plus en phase avec mes valeurs de partage. Mes supérieurs étaient tout sauf mes modèles de vie. Ils étaient plutôt, je dirais, mes anti-modèles. La stratégie, très politique, les jeux de pouvoir pour gravir les échelons… Cela ne me faisait pas rêver du tout», confie-t-elle.

Burnout, disions-nous. À 30 ans. «Mon corps m’envoyait des messages. Je grinçais des dents la nuit, j’avais des torticolis. Mon corps me disait stop. Mais j’ai mis du temps à tout réaliser. Je résistais à vouloir continuer sur une voie qui n’était pas la mienne», explique la jeune femme qui a soufflé ses 33 bougies.

Elle commence alors à consulter des thérapeutes en médecine douce. «Les praticiens me faisaient du bien, évidemment, mais me touchaient aussi avec leurs histoires de vie. Leur écoute, leur bienveillance, le rapport humain. En discutant avec eux, j’ai réalisé que chaque praticien avait, lui aussi, cheminé pour en arriver là. Ces personnes avaient eu une vie avant d’être praticiens. Ils étaient journalistes, avocats, travaillaient dans la communication… Ils se sont reconvertis afin de dédier leur vie à une médecine douce en particulier. Pour moi, ce sont des sages et je suis très admirative de leurs parcours.»

De ces rencontres, une mission se dessine pour cette jeune entrepreneure en pleine reconstruction d’elle-même: mettre en avant l’humain et ces praticiens de cœur dévoués. Elle plaque tout et lance Bliss You en octobre 2015, un site de référencement de praticiens en médecine alternative (hypnothérapie, naturopathie, ayurvéda, médecine chinoise, sophrologie, etc.) qui permet aux internautes de trouver en quelques clics, un thérapeute à proximité. «Je les ai tous testés, rencontrés et ils sont tous approuvés par Bliss you», dit-elle. Son slogan ? La sérénité à portée de main. Son motto ? Favoriser l’accessibilité aux médecines alternatives pour le bien-être de tous. «Mon intention est de dire aux gens que ce n’est pas égoïste de prendre soin de soi et que notre bien-être doit être une priorité. Avant, j’avais toujours plein de trucs à faire, et je mettais en dernier dans ma liste de priorité. Il faut oser se mettre en avant. Parce que lorsque tu te sens bien avec toi-même, tu irradies naturellement.»

Bien plus qu’une plateforme de mise en relation entre particuliers et praticiens, Leila crée parallèlement une communauté axée sur la bienveillance. Le 10 septembre prochain, elle organise donc une première rencontre Sisterhood in Health . Une journée de conférences portant sur la médecine alternative vécue, pratiquée et racontée par les femmes thérapeutes. «C’est ma rencontre avec Armanda Dos Santos, conférencière et thérapeute ayurvédique qui m’a beaucoup inspirée. Elle a eu un cancer des os à 18 ans et s’est guérie en combinant les médecines douces et la chimiothérapie. J’ai entendu beaucoup de parcours de femmes qui se sont auto-guéries et je ressens le besoin de partager aux autres l’art de se soigner autrement», explique la fondatrice de Bliss You.

Au programme : 12 conférences données par 12 femmes et 20 workshop collectifs par les praticiens Bliss you. Enseignante de Kundalini Yoga, instructrice en “Mindful Eating”, initiée du chamanisme, Coach spécialisée en leadership féminin… La journée se veut un hommage aux “Femmes qui soignent”, ici et ailleurs, et une invitation à prendre conscience du potentiel de guérison qui est le nôtre.

Lorsqu’on demande à Leila, si après ce cheminement personnel et ce bel accomplissement, elle se sent plus en phase avec elle et mieux alignée, elle avoue que le parcours ne fut pas toujours facile. «Ce fut difficile. Surtout au début car j’avais beaucoup de peurs, peur de l’échec, de l’erreur etc… mais c’est un chemin qui fait grandir. Jour après jour, je me rends compte à quel point il faut mettre de côté ses anciens schémas, pour Être !»

JolieSoul Spirit.

L’entrée pour cette journée de conférences & workshops Sisterhood in Health est gratuite, Mais vous pouvez contribuez au projet sur don à partir de 5€ sur Ulule en échange de contreparties bienveillantes. 12967987_1699639593611458_8756624099330365980_o

FacebookTwitterStumbleUpon
Author Image

À Propos De Judith Ritchie

Fondatrice de JolieSoul et experte internationale des spas, du wellness et de la beauté, Judith Ritchie a occupé le poste de Rédactrice en Chef Beauté du ELLE Québec avant de s’envoler pour Paris en 2009 pour devenir Rédactrice en Chef à Beauté de L’OFFICIEL de la Mode et de la Couture jusqu'en 2013. Entre ses allers-retours Montréal-Paris, elle donne des conférences sur la beauté holistique et dirige son site JolieSoul. Elle est l'auteur du livre 300 Raisons d'Aimer Paris.